La Cuisine de Tico

<< < Page 2 sur 36 > >>

MNNQNS

publié le 25 janvier 2017 - (Actu • )
Ne parlons pas, ici, d’une énième formation française appliquant le grimoire du rock mais de jeunes hommes élégants en prise directe avec la nécessité de vivre le rock jusqu’à l’usure, jusqu’à la perte de soi. L’humour de MNNQNS évite la lourdeur cathartique de la même façon qu’il envoie bouler le professionnalisme bien peigné. C’est sale, méchant, mais toujours à la cool, furieusement rythmique, dur dehors et souple dedans.

Cigarettes After Sex : si vous êtes pas trop emballé par le nouvel album de the XX (comme moi)

publié le 25 janvier 2017 - (Actu • )
Si la recherche de noms de groupes peut parfois mener à un non-sens absolu, le nom de celui mené par la voix enchanteresse de Greg Gonzalez évoque, dans toute sa simplicité, ce que les compositions transcendent...

Camera (trio kraut allemand)

publié le 18 janvier 2017 - (Actu • )
Connu pour ses concerts impromptus dans l’espace public, de préférence longs et bruyants, et autres piratages de cérémonies officielles, Camera s’est rapidement vu affubler de l’étiquette “guérilla krautrock”, qui en dit assez long sur sa puissance de frappe. Depuis, il y a eu 3 albums, des tournées mondiales est une reconnaissance tout aussi large.

C’est bel et bien une coulée de lave sonore que Camera, guitares en avant et batterie en rut, déverse dans nos oreilles électrisées. L’énergie colossale que le groupe peut produire en live se trouve parfaitement synthétisée sur les 3 albums aussi denses que raffinés. Can, Cluster, Neu! et consorts ont trouvé des héritiers en or ! 

THE LAST MORNING SOUNDTRACK

publié le 17 janvier 2017 - (Actu • )




Sur la pochette de A distance, a Lack, le premier album de The last Morning Soundtrack (2011), l’absence était assourdissante. Personnage principal dans un décor glacé, elle grimpait sur les arbres squelettiques et se roulait dans les herbes blanches avec insolence. Sur la photo, on pouvait aussi deviner le banquet obscène des fantômes dansant sur des ballades folk déchirantes.

Mais Sylvain Texier ne s’est pas laissé engloutir par l’hiver et sa voiture garée devant ce paysage désolé a repris la route. Fin 2013, c’est même dans l’habitacle cotonneux d’un avion qu’on le retrouvait, croquant ces fantômes danseurs sur 4 titres clair-obscur et épurés. Cet EP était un avant-goût d’un nouvel album qui sort en cet hiver 2015, où le songwriter parvient à se renouveler sans fracas, par petites touches impressionnistes. Une collection de titres où la mélancolie enveloppe plus qu’elle ne heurte et où chaque note compte. Sylvain Texier sait mieux que quiconque mettre en résonance une écriture imagée et intime avec des mélodies limpides qui rappelent les premiers pas d’un Bon Iver ou les récentes fulgurances du Piano ombre de François and The Atlas Mountains. Sur ce nouveau chapitre où la poésie du verbe s’ affirme, la production - très aérée - joue comme jamais la carte du "Less is More" tout en s’autorisant des audaces inédites (la luxuriance des cordes sur As lonely as I am ou la batterie de Your tomorrows que n’aurait pas renié Peter Von Poehl).
Maître des contrastes, The Last Morning Soundtrack propose ici un disque à la fois dense et léger, feutré et lumineux, pour un nouveau set-live disponible à partir de 2016.

Spectres UK – Sonic Cathedral – Noise / Shoegaze

publié le 16 janvier 2017 - (Actu • )
We play loud", annonce simplement le groupe. Effectivement, Spectresjoue fort, très fort même. Oscillant entre noise et shoegaze, les garçons de Bristol passent leurs morceaux violents au papier de verre et recouvrent leurs mélodies sous des couches de guitares saturées. À l’image de la pochette inquiétante de « Dying » (un homme la tête sous l’eau tente de respirer), le premier album paru sur Sonic Cathedral, le groupe ne laisse jamais l’auditeur respirer.

« Des ténèbres jaillit Dying, électrisant manuel d’insurrection à destination des âmes révoltées. » MAGIC RPM (5/6)

« Un disque déstabilisant du début à la fin. » NME 9/10

« Première salve Noise Rock/Shoegaze pour ce groupe de Bristol qui s’affirme comme une belle révélation de ce début d’année. » PINKUSHION

Big Junior

publié le 12 janvier 2017 - (Actu • )


Baloji :Spoiler le clip qui déboite !

publié le 12 janvier 2017 - (Actu • )




Baloji is a poet, composer-lyricist/beatmaker, scriptwriter, actor and performer, video artist and stylist. After the release of his album Hotel Impala (2008), his Congolese reinterpretation (Kinshasa Succursale, 2011) was awarded 4 stars by the world’s press (NYT, Guardian, El Pais, Les Inrocks..) and after more than 200 live shows all over the world, Baloji is back with a new EP. His music stands at the crossroads of African music, rap music, the French singer-songwriter tradition, afro-american music (soul, funk, jazz) discovered through hip hop culture and sampling; and electronic music (trance, deep house) which has its roots in part in the region of Belgium where Baloji grew up. Baloji means “man of science” in Swahili, but during the colonial period, that meaning shifted to “man of the occult sciences and sorcery”. By placing his resilience at the centre of his work, Baloji reconciles all these influences to enrich his creative projects. 64 bits & Malachite offers a musical style based in these cross-fertilisations and collaborations, unbridled and freed from the labels of “genres”.

Cosmo Sonic (Fr/Se)

publié le 11 janvier 2017 - (Actu • )
» ? Peu importe son nom, la musique/ vidéo du duo franco suédois traverse allègrement les genres, avec pour seule ambition de transmettre le groove. Entre nostalgie du passé et fantasmes du futur, le duo sillonne différentes époques et influences à la manière d’un vaisseau spatial. C’est d’ailleurs à bord de cette machine que Cosmo Sonic semble embarquer dès que ses synthés résonnent.

le nouveau clip du Villejuif Underground pour attaquer 2017

publié le 11 janvier 2017 - (Actu • Idée de prog • )
Il n'y a sans doute rien de plus revigorant que ...la suite ici

William Z Vilain (blues fantôme U.S.A)

publié le 9 janvier 2017 - (Actu • Tuyaux • )
William Z Villain
Premier album de l'artiste Américain William Z Villain. Inclus le morceau " Anybody Gonna Move "   chez l excellent label français Norman Deep Blues Livraison le 3 février 2017 ).  

<< < Page 2 sur 36 > >>