Lucky Peterson + Smoking Kills

vendredi 4 avril 2014 à 20h30

Lucky Peterson est la triple menace, la plus dangereuse dans le blues. Il a acquis une réputation comme l'un des artistes les plus éminents de l'époque moderne. Un guitariste brûlant de plomb, organiste fantastique et chanteur de premier ordre, les nombreux talents de Lucky sont vraiment ahurissants.
Mais c'est justement ce que l'on attend d'un artiste avec le curriculum vitae de Lucky Peterson, sa carrière a commencé quand il était juste un enfant. Ayant grandi à Buffalo, NY, Peterson a été exposé à la musique toute sa vie, son père possédait l'Auberge du Gouverneur, l'un des plus célèbres clubs de blues de la région. Willie Dixon a produit le premier disque de Peterson alors qu'il n'avait que cinq ans. Cela a entraîné des apparitions à la télévision pour le prodige du blues sur des séries comme The Tonight Show, The Ed Sullivan Show, et What's My Line.
À l'adolescence, il est entré à La Buffalo Academy of Performing Arts avant de payer des cotisations dans les groupes de Etta James et Otis Rush. L'un des joueurs les plus polyvalents travaillant dans le blues, Lucky Peterson a depuis joué avec une longue liste de grands noms, y compris BB King et Albert Collins. Son premier CD chez Verve 1993 " I'm Ready " a annoncé l'arrivée d'une nouvelle force dans le blues, tandis que sa collaboration en 1996 avec le légendaire
Mavis Staples a dévoilé ses côtelettes de gospel et d'influences. Dates antérieures de Peterson également 1994 de Beyond Cool 1996 de Lifetime de 1997 (tout sur Verve), et Lucky Peterson de 1999, son premier sur Blue Thumb Records.
En plus de lui-même à travers ces enregistrements, Lucky Peterson a fait son nom à travers ses spectacles électrisants, qui sont les attributs d'une légende. Il prépare son nouvel album sur le label français Jazzbook Records qui sortira en 2014.

 

 

 

Smoking Kills

 

La musique des belfortains de Smoking Kills prend d’assaut la planète Blues Rock, en s’inspirant de grands standards du genre, tout en y insérant une patte des plus modernes. Avec une admiration sans faille pour les travaux d’artistes comme Muddy Waters, Jimi Hendrix ou plus récemment Gary Clark Jr, les musiciens façonnent un set efficace, où se côtoient les solos d’harmonica et de guitare, soutenus par une rythmique des plus solides.

Avec deux ans de concerts dans l’Est de la France et l’enregistrement d’un EP 5 titres en Janvier 2014, le projet Smoking Kills n’a pas fini d’avoir le Blues…

 

 

Tarifs : Location 25/22 €