indie rock

White Hills
+ Hermetic Delight

vendredi 27 mai 2016 à 20h30

Découvert par Julian Cope, pape du kraut rock, le duo White Hills s’était fixé comme but initial de faire renaître le space rock de ses cendres. Après quelques sorties sur le parfait label Thrill Jockey, White Hills peut se targuer d’avoir redonné classe et sauvagerie au rock new yorkais.
Adoubés désormais par Jim Jarmusch qui les a fait se produire dans son dernier film, les White Hills sont un condensé de la classe et de la folie qui ne devraient jamais quitter les disques de rock’n roll.

 

+ Hermetic Delight

Au royaume de la dualité, Hermetic Delight n’a rien à envier à ses aînés. En cinq ans d’existence, avec une centaine de concerts au compteur et trois EPs, le quintet a digéré ses influences - Sonic Youth, Siouxie, Pixies - et trouvé son identité. Noisy pop, post punk, shoegaze, qu’importe l’étiquette. Guitares acérées, voix incantatoire, rythmique impétueuse, le gang of five travaille ses compos au scalpel pour n’en garder que l’essentiel : l’émotion. Pendant 1 mois le quintet s’est enfermé avec leurs instruments et une régie studio analogique pour en sortir 7 titres ciselés. L’écriture a gagné en maturité, les textes en intimité. Evolution, pas révolution : la puissance des cordes, y compris vocales, la précision de la frappe sont toujours là. De l'élégance brute à la fureur sensible.
Vow sortira le 15 avril prochain et sera la bande son idéale d’une époque en clair obscur.

indie rock

Tarifs : Location 9/7€