chanson / pop

Aaron + Postaal

Concert Complet

vendredi 22 janvier 2016 à 20h30

Un succès foudroyant, un respect autant public que critique, une reconnaissance qui a vite dépassé le cadre de nos frontières : la logique aurait donc voulu qu’AaRON applique la même formule – des chansons faisant la part belle à l’acoustique, rehaussées de quelques variantes ici ou là – et se laisse dériver. Avant de (s) échouer ? Peut-être. Sans doute. Mais on ne le saura jamais. Car Simon Buret et Olivier Coursier, unis par une complicité sans nulle autre pareille près d’une décennie après leur première rencontre, ont donc choisi de tout effacer. Pour mieux recommencer. Ou presque. We Cut The Night annonce la couleur dès son titre : ce troisième album est un disque nocturne, une oeuvre pour noctambules – réels, imaginaires, peu importe –, qui déambulent au gré de leurs appétences. Observent, discutent, rigolent, écoutent les bruits, les conversations, et les silences aussi. Se posent – sur un banc, à un bar –, puis repartent. Sans se préoccuper de la fin du “voyage”. Alors, ces dix chansons pourraient former la bande originale fantasmée de ces flâneries. Une bande originale où l’électronique règne en maître, où des synthés vintage s’appuient sur des boites à rythmes d’un autre siècle, où des arrangements classiques flirtent avec des accents rétro-futuristes. Où se bousculent incertitudes et addiction(s), obsessions et convictions.

 

 

POSTAAL

Postaal est un jeune duo franco-anglais pour le moment bien mystérieux. Remarqué sur leur feat avec The Shoes sur Give It Away, puis embarqué en tournée avec eux, il se dégage de ce Freedom une atmosphère à la fois mystique et anesthésiante. Empli de mélancolie à la manière de Grand Blanc, le track est une ode aux douces nuits d’été. Un paradoxe qui se retrouve entre la légèreté des notes de piano, et la violence exprimée à la fin du clip.

 

 

chanson / pop

Tarifs : location 25/22 €