pop

Concert d'été à Granvelle > Monogrenade

vendredi 17 juillet 2015 à 21h00

Organisé par la Ville de Besançon - COUR DU PALAIS GRANVELLE 96 Grande Rue

C'est au beau milieu de l'espace que flotte Composite de Monogrenade. Ce deuxième opus fait suite à Tantale, premier album de la formation paru au Canada en 2011, qui a attiré l'attention des Européens lors de sa sortie de l'autre côté de l'Atlantique l'année suivante. Le magazine Les Inrockuptibles avait alors qualifié Monogrenade comme étant l'un des plus beaux groupes du moment.

 

Les rapports humains se retrouvent au coeur des textes de Composite. « Nous sommes des êtres complexes, composés de notre bagage génétique, de notre environnement, des autres, du hasard », explique Jean-Michel Pigeon. « Nous sommes trop petits (ou pas assez) pour comprendre toute la complexité de nos êtres et de notre habitat. Nous voguons là-dedans comme si nous savions ce qu'il fallait faire, ce qui est bien et ce qui est mal. Telles des planètes en orbite autour du Soleil, de vieux ancêtres tournent autour de nous, comme s'ils connaissaient nos secrets. »


Cette complexité rétro-futuriste est à la fois exprimée sous forme d'images dans la pochette et ressentie dans l'instrumentation. Poussant la note électro encore plus loin que sur son prédecesseur, évoquant par moments des images sombres et militaires, le groupe fait bon usage de vieux synthés et d'un Linn Drum. Le cor français de Pietro Amato (Bell Orchestre, The Luyas, Arcade Fire) ajoute une touche organique sur plusieurs pièces, et la voix de Marie-Pierre Arthur vient agrémenter celle de Jean-Michel sur Labyrinthe. Raffinés, les arrangements de cordes aux élans cosmiques, signés par Monogrenade et les Mommies on the Run, enrobent leur pop éclectique de manière à créer un album cohérent marqué d'une grande profondeur.

 

Composite est non seulement un voyage musical, mais également une exploration de l'être humain.

 

pop

Tarifs : entrée libre