Actualités

À GENOUX MAIS PAS COUCHÉS

publié le 14 novembre 2020 -  Catégorie : Actu Annonce
SESSIONS VIDÉOS D’ARTISTES LOCAUX DANS LES CAFÉS CONCERTS BISONTINS (VIDES)

Face à la situation du moment, les acteurs musicaux bisontins se sont rassemblés pour imaginer des réponses collectives et solidaires à cette crise et mettre à nouveau de la musique dans la ville.







Diffusion sur Facebook et YouTube :

Mardi 17/11 à 19h > Dirty Deep au Bar de l’U
Mercredi 18/11 à 19h > EDRF au Pixel
Jeudi 19/11 à 19h > Alta Rossa à l’Antonnoir
Vendredi 20/11 à 19h > Mystically au Tandem
Samedi 21/11 à 19h > Guillaume Aldebert aux Passagers du Zinc

Organisé par La Rodia, Le Bastion, Le Bruit Qui Pense, Les Passagers du Zinc et le Bar de l’U

Avec le soutien de la Ville de Besançon et de la DRAC Bourgogne Franche-Comté

Avec la participation du Pixel, du Tandem, de l’Antonnoir, de Dirty Deep, d’EDRF, de Mystically, d’Alta Rossa et de Guillaume Aldebert

Réalisation vidéo par Visual Break, Apollo 77, Studio M et Astrale.tv

« Depuis le mois de mars dernier, les cafés musiques de Besançon subissent de plein fouet les conséquences économiques de la crise sanitaire sans précédent que nous traversons. Ces lieux sont pourtant indispensables à la vie culturelle et sociale de nos territoires et représentent un maillon essentiel pour l'émergence de nouveaux artistes.
Face à cette situation, les acteurs musicaux bisontins se sont rassemblés pour imaginer des réponses collectives et solidaires à cette crise et mettre à nouveau du son dans la ville.
Le collectif "Assis mais pas couchés" est né.
Une série de 10 concerts devait être organisée dans des lieux emblématiques de Besançon, cafés concerts qui depuis des années accueillent des groupes de tous bords, en quête de public, sur le chemin de la gloire ou pour le plaisir d'un soir, héros d’un spectacle vivant jusqu'ici préservé du concept de distanciation sociale. Le nouveau confinement a stoppé en plein vol l'annonce de l'événement. Mais nous refusons de couper le son, alors nous sommes devenus "À genoux , mais pas couchés".
Pour que la musique et la voix de ces lieux sonnent sur les réseaux, en attendant de retrouver le plaisir de partager ces instants magiques, ensembles, juste devant un groupe, là, à portée de la main. »
À genoux mais pas couchés